Année 2007

Les articles sont présentés en ordre chronologique inverse
et l'index correspondant figure en bas de page.
-------------------------

 

Nucléaire et développement durable (17/12/2007)

Les internautes familiers de ce site sont pour beaucoup d’entre eux des partisans de l’énergie nucléaire et de son développement pour produire de l’électricité «sans carbone». Ils savent bien sûr que, comme les énergies renouvelables (hydraulique, éolien, solaire ou géothermique), l’énergie nucléaire relève du ‘développement durable’ dès lors qu’on procède au recyclage des combustibles usés et que sont développées les filières valorisant au mieux les ressources en uranium. Ce sera le cas des réacteurs dits de quatrième génération qui permettront une valorisation de l’uranium, y compris de son isotope 238, très supérieure (facteur d’au moins 50) à celle observée dans les filières actuelles.

C’est sans doute le regain d’intérêt assez général observé dans le monde qui a conduit le quotidien Libération à rendre compte dans son édition du 15 décembre 2007 d’un entretien entre Bernard Bigot, Haut-commissaire du CEA (Commissariat à l’Energie Atomique) et Sylvestre Huet. Le lien suivant avec le sitedu quotidien conduit à une page qui ne mentionne pas l’identité de l’interlocuteur, mais il s’agit bien de Bernard Bigot comme en témoigne l’édition papier.

 

La défense du climat (conférence de Bali / Indonésie) (11/12/2007)

Du 3 au 14 décembre, se tient la conférence de Bali qui doit permettre d’établir la «feuille de route» des négociations intergouvernementales en vue de convenir des suites à donner à partir de 2012 au protocole de Kyoto. Il y aura encore bien d’autres réunions après cette réunion de Bali, Potsdam,…puis Copenhague fin 2009. Peut-être parlera-t-on un jour du protocole de Copenhague? Nous n’en sommes pas encore là mais espérons qu’à Bali l’entente se fera sur un plan et une méthode de travail en vue d’aboutir. (lire l'article)
A lire également "Quelles énergies pour l'avenir" une conférence récente de Marcel Boiteux (lire)

 

Le prix spot de l'uranium proche de son sommet historique? (29/11/2007)

En juin, le prix spot de l'uranium atteignait un sommet à 136 dollars par livre d'U3O8. Ce n'était pas loin, à dollars constants, du maximum de 145 dollars (43,4 dollars de l'époque) constatés à la suite du premier choc pétrolier. ...(lire l'article)

 

Le «Grenelle» de l’environnement (15/11/2007)

Le « Grenelle» de l’environnement qui s’est tenu du 23 au 25 octobre à Paris constituait la concrétisation solennelle d’une promesse de la campagne présidentielle. Il a marqué l’aboutissement d’un processus de plus de quatre mois de consultations, discussions, groupes de travail au cours duquel un large public a pu s’exprimer sur Internet. La presse qui s’est en permanence ‘impliquée’ dans les débats en faisant l’écho des points de vue exprimés par les différentes parties (autorités politiques, administrations, industriels, organismes professionnels, syndicats et toutes les Organisations Non Gouvernementales associées) a contribué pour une grande part au retentissement en France de tous ces débats. Le Président qui a conclu avec panache (voir le texte) les travaux devant un panel extrêmement large de 500 invités a apparemment donné satisfaction à toutes les parties prenantes si on en juge par l’ensemble des réactions enregistrées.

Ce «Grenelle» apparaît comme un miracle: il est un fait que les parties sont ...(lire la suite)

 

La rentrée… après deux mois où rien ne semble s’être arrêté (20/09/2007)

C’est la rentrée, entend-on dire de toutes parts mais, pour qui s’intéresse à la vie de l’industrie nucléaire, il n’y a guère eu d’arrêt au cours de ces derniers mois, ni même de ralentissement; aussi, devant l’accumulation d’évènements, nous ne pourrons – une fois n’est pas coutume – qu’énumérer rapidement les événements les plus marquants, sans les commenter très longuement. Lire l'article

 

Le baromètre d'opinion des Français sur l'énergie en janvier 2007 (09/09/2007)

A la demande de la DGEMP-Observatoire de l'énergie, le CREDOC a réalisé l’étude de l’opinion des Français sur les questions d’énergie ainsi qu’il le fait tous les six mois. L’étude des réponses aux questions posées à 2009 personnes a été publiée en août. Cette enquête constituée de dix questions sur l’énergie abordait quatre thèmes principaux :
1. L'énergie nucléaire
2. Le changement climatique et effet de serre
3. La production d’électricité et l’approvisionnement en énergie
4. Le prix des énergies


Les points forts qui découlent de cette enquête sont les suivants :

  • Le choix du nucléaire pour produire la majeure partie de l'électricité recueille une plus large adhésion qu'il y a six mois. L'opinion reste cependant partagée (47% trouvent plutôt des avantages au nucléaire, 44% plutôt des inconvénients). La recherche doit en priorité être menée pour résoudre le problème des déchets : réduire le volume et la toxicité des déchets, améliorer les conditions de stockage et la sécurité du transport des déchets.
  • Pour limiter l'effet de serre, une majorité de Français (56%) pense qu'il faut modifier les modes de vie. Un programme d'actions "tous azimuts" leur paraît indispensable : les transports, les choix énergétiques et les activités industrielles doivent être visées en priorité.
  • Malgré la panne électrique de novembre 2006, les Français sont satisfaits du fonctionnement de l'électricité en France : Ils trouvent acceptable le nombre actuel de coupures de courant, seuls 10% seraient prêts à financer des investissements supplémentaires pour éviter ces incidents. Les avis sont très partagés sur le pouvoir de décision (européen, national ou marché) en matière d'approvisionnement énergétique.

     

    Les craintes sur les augmentations de prix concernent plus particulièrement les carburants automobile. Les craintes sur le prix de l'électricité ont progressé et dépassent légèrement celles sur le gaz naturel tout en restant à un niveau bas.
    (lire l'article).

     

    Energie 2007-2050: Une synthèse de l’Académie des sciences (30/07/2007)

    Compte tenu des nouvelles données et des conclusions du IPCC/GIEC (Groupe intergouve-rnemental d'experts sur l'évolution du climat) sur le changement climatique et son ampleur prévisible et au vu des nombreux scénarios énergétiques présentés par des organismes nationaux ou internationaux, l’Académie des sciences vient de faire la synthèse de ces nouveaux travaux et de mettre en évidence les avantages, les inconvénients et les contraintes introduits par les choix énergétiques des prochaines années.

    Ce rapport à l’Académie des sciences dont la rédaction a été coordonnée par Bernard Tissot a été publié tout récemment. Il ne semble pas avoir jusqu’à maintenant suscité beaucoup de commentaires et d’échos dans le public…et pourtant il le mériterait largement. Espérons qu’il sera un outil de référence dans la préparation du «Grenelle» de l’environnement en cours de préparation.

    Comportant une cinquantaine de pages ce rapport est sans doute un peu long pour la plupart des visiteurs de notre site. C’est malheureux car ce rapport est parfaitement rédigé et sa lecture, extrêmement aisée, des plus instructives. Riche d’informations et présentant les réalités à venir en toute objectivité et sans parti pris ce rapport conclut: Dans l’état actuel des connaissances, toutes les sources d’énergie seront mises à contribution. Cependant, un ordre de priorité et des conditions nécessaires à leur mise en oeuvre devront être observés :

     

    En nucléaire Gestion des déchets nucléaires
    Charbon Séparation et gestion à long terme du CO2
    Hydraulique Géothermie Les sites se font rares et sont souvent éloignés de la demande la plus forte
    Biomasse Ne pas entrer en compétition avec la production de nourriture pour 9 milliards d’habitants au milieu du siècle
    Autres énergies Majoritairement intermittentes (éoliennes, photovoltaïque), donc limitées à une fraction du parc (15 à 20 % ?). Le stockage de l’énergie changerait la donne

    Nous ne sauverons notre mode de vie et nos moyens d’existence ni avec l’ignorance, ni avec l’idéologie, ni avec des déclarations ou des incantations. L’idéologie ne saurait prévaloir sur la science, la technique et l’économie. Tout retard sera coûteux et désastreux, et l’inaction qui se cache derrière la formule business as usual serait une politique inacceptable.

    A la lecture de ces quelques lignes, on comprendra qu’il serait prétentieux de gloser ou de chercher à résumer en quelques lignes un rapport d’une telle tenue. Le résumé officiel du rapport est assez complet pour satisfaire le lecteur pressé mais le chapitre "Les choix et les pièges" méritera l’attention du lecteur un peu plus curieux. Le rapport complet figure dans la rubrique Documentation :

     

    Les Préparatifs du ‘Grenelle’ de l’environnement (10/07/2007)

    Lancée en fanfare au lendemain de l’installation du nouveau gouvernement, la préparation du ‘Grenelle’ de l’environnement se met progressivement en place.
    Les débats devraient couvrir une palette très large ainsi qu’en témoigne la constitution de 6 groupes de travail:

    • Lutte contre le changement climatique et maîtrise de l’énergie
    • Préservation de la biodiversité
    • Santé et environnement
    • Production et consommation durables
    • Institutions et gouvernance
    • Promotion des modes de développement durables

    De nombreux spécialistes reconnus, français et étrangers, interviendront...... (lire l'article)

     

    Le président Bush fait la promotion du nucléaire (04/07/2007)

    Le Président George Bush vient une nouvelle fois de visiter une centrale nucléaire, la seconde en deux ans. Après avoir visité Calvert Cliff, en septembre 2005, au lendemain de décisions majeures sur la relance des programmes nucléaires américains, il vient de récidiver le 21 juin 2007 avec la visite en Alabama de la centrale de Browns Ferry 1, un réacteur bouillant de 1155 MWe que l’exploitant venait de remettre en service après une mise à l’arrêt de plus de 22 ans.

    Le président a présenté l’évènement comme ‘le premier réacteur mis en production aux Etats-Unis depuis plus de dix ans’ et a profité de la circonstance pour faire l’éloge du nucléaire civil, propre, sûr, fiable, économique… Il a également lancé un vibrant plaidoyer pour sa relance aux Etats-Unis et dans le monde,....(lire l'article).

     

    Exposition des travailleurs dans les mines d'uranium en Afrique: l'UARGA interpelle la presse (13/06/2007).

    De nombreux organes de presse ont publié sans commentaires, ni contre-enquête, des accusations montées par la CRIIRAD et l'ONG Sherpas, tous deux anti-nucléaires notoires et plus curieusement par Médecins du monde, que nous croyions plus sérieux, sur la prétendue inexistence de contrôle et protection radiologiques dans les exploitations de minerais d'uranium au Niger et au Gabon. Ces accusations sont bien entendu mensongères et dénuées de tout fondement.L'une d'entre elle en particulier, reprise par Ouest France,nous a fait réagirpar courrier adressé à la Direction de la Rédaction (voir rubrique "documentation"). Un article plus technique sera consacré au sujet dans notre prochain numéro de "Remettre sur les Rails";

     

    Publication du décret de création de l’EPR Flamanville 3 (12/04/2007)

    Le décret autorisant la création de la nouvelle tranche nucléaire EPR Flamanville 3 vient de paraître au Journal Officiel, le 11/04/2007. C’est le dernier acte officiel dont dépendait le lancement de la construction du réacteur sur le site, en effet jusqu’à maintenant les travaux se limitaient à la préparation du site, à la fabrication en usines d’équipements dont la construction est très longue, à la constitution des équipes qui encadreront cette construction et à la poursuite des études.

    Enfin disent les rares personnes ou responsables qui, en ces temps .....(lire l'article)

     

    L’EPR dans la tourmente (12/03/2007)

    Le Réseau Sortir du nucléaire a pris de longue date l’initiative d’organiser le 17 mars différentes manifestations à travers le pays avec pour thème fédérateur: STOP EPR. La date n’est bien sûr pas fortuite puisqu’elle survient au lendemain de l’importante réunion des chefs d’états européens qui s’est tenue à Bruxelles avec pour sujet principal le choix des actions à prendre pour limiter les effets du réchauffement climatique. Les manifestations interviendront alors que se déroule la campagne présidentielle, que quatre présidentiables ont annoncé leur participation et tandis que, après accord de l’Autorité de Sûreté, se déroule au niveau ministériel le processus de signature du décret autorisant la création de l’EPR Flamanville3. Nul doute que dans un tel contexte l’opération sera très présente dans les médias.

    Comme c’est naturel, UARGA souhaite s'exprimer sur les débats en cours sur l'EPR, la poursuite du nucléaire, la part qu’il convient de lui donner, les énergies renouvelables, la lutte contre le changement climatique... mais souhaite aussimettre à disposition des internautes des textes qu’ils n’ont pas toujours la possibilité de consulter aisément. Par essence apolitique, notre Association ne saurait mieux faire que de donner la parole à des spécialistes reconnus, sans écarter, par principe, des auteurs au seul motif qu’ils ont une étiquette politique.

    Quatre documents sont aujourd’hui mis en ligne:

    1. une tribune libre parue dans «L’Humanité» sous la signature de Francis Sorin directeur du Pôle Information de la Société Française d’Energie Nucléaire;
    2. la position exprimée par des élus communistes de Fontenay-aux-Roses;
    3. le communiqué de presse de l’Association Sauvons le Climat; et
    4. une note de Christian Bataille à Ségolène Royal sur l’énergie (on sait que Christian Bataille, député PS du Nord, est le promoteur de la loi sur les déchets nucléaires qui porte son nom et est devenu au cours des 20 dernières années un spécialiste des questions d’énergie et joue un rôle essentiel au sein de l'office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques).

    Indépendamment de toute polémique politicienne, ce dernier document nous a semblé intéressant et les visiteurs de ce site comprendront qu’ UARGA diffuse ce textespécialement en raison de sa première partie (factuelle, pondérée et non idéologique) sans pour autant cautionner la seconde qui est de nature politique.

    Beaucoup d’autres documents existent ou vont venir, le débat est donc loin d’être clos.

     

    Vers une remise en cause du programme électronucléaire ? (07/02/2007)

    Chacun a pu prendre connaissance des positions récemment exprimées par Madame Ségolène Royal concernant la production d’électricité nucléaire en France. S’exprimant oralement à l’occasion d’un débat participatif et par écrit à l’association «Stop Fessenheim», Madame Royal est allée sur cette question bien au-delà de la position connue du Parti Socialiste et des engagements qu’elle a elle-même pris en signant le Pacte Ecologique de Nicolas Hulot. Elle a en effet écrit fin janvier qu’elle est favorable à l’arrêt définitif des deux réacteurs de Fessenheim et annoncé publiquement dans les jours suivants qu’elle souhaite ramener de 80% à 50% en 2020 la part de la production d’électricité d’origine nucléaire en fermant les centrales les plus anciennes et dangereuses. Beaucoup, à droite et dans les milieux industriels, ont manifesté leur étonnement et leur désaccord concernant l’arrêt prématuré de quelque 21 réacteurs. (lire l'article...)

     

    Energie: Le « paquet» de mesures proposées par Bruxelles (20/01/2007)

    Le 10 janvier 2007, la Commission européenne a rendu public son paquet intégré de mesures dans le domaine de l'énergie et du changement climatique afin de réduire les émissions pour le XXIème siècle.
    On peut consulter ce paquet sur http://ec.europa.eu/energy/energy_policy/index_en.htm
    Comportant trois grands volets, ce plan a fait l’objet de nombreux commentaires dans la presse, souvent de la part de journalistes n’en ayant pas encore pris connaissance. C’est ainsi que chacun a pu lire, du moins en France, que la Commission prônait le nucléaire et en listait les vertus…des choses étonnantes pour qui suit un peu ces questions, connaît la façon de travailler des services de la Commission ou même plus simplement son rôle en matière d’environnement et de politique énergétique. En effet si elle est effectivement chargée de parler d’une seule voix en matière d’environnement au nom de tous les Etats, de contribuer à la définition des objectifs environnementaux de l’Union et de suivre leur mise en œuvre, elle n’a guère, pour ce qui est de l’énergie, qu’un rôle de spectateur dont les recommandations n’engagent pas les Etats, principe de subsidiarité oblige, et rien n’indique que cela puisse changer dans un avenir prévisible. Lire l'article

     

    Titre

    Mise en ligne

    Nucléaire et développement durable 17/12/2007
    La défense du climat (conférence de Bali / Indonésie) 11/12/2007
    Le prix spot de l'uranium proche de son sommet historique? 29/11/2007
    Le "Grenelle" de l'environnement 15/11/2007
    La rentrée… après deux mois où rien ne semble s’être arrêté 20/09/2007
    Le baromètre d'opinion des Français sur l'énergie en janvier 2007 9/09/2007
    Energie 2007-2050: Une synthèse de l’Académie des sciences 30/07/2007
    Préparatifs du "Grenelle" de l'environnement 10/07/2007
    Le président Bush fait la promotion du nucléaire 04/07/07
    Exposition des travailleurs dans les mines d'uranium en Afrique: l'UARGA interpelle la presse 13/06/07
    Publication du décret de création de l’EPR Flamanville 3 12/04/07
    L'EPR dans la tourmente 12/03/07
    Vers une remise en cause du programme électronucléaire ? 07/02/07
    Energie: Le « paquet» de mesures proposées par Bruxelles 20/01/07