Les Polluants de l'eau

Index
1. Les produits phytosanitaires (pesticides)
2. Les métaux et métalloïdes
3. Les substances minérales

 

Cette page est une introduction aux polluants de l'eau. Ceux ci sont détaillés dans les pages accessibles par les menus de gauche.

 

 

 

 

 

 

1. Les produits phytosanitaires (appelés aussi pesticides)

(voir page détaillée)

Ce sont des substances chimiques (souvent à base d’organophosphorés ou de carbamates) destinées à protéger les végétaux contre les insectes (insecticides), les champignons (fongicides), les mauvais herbes (herbicides), contre les rongeurs (raticides) etc.

Leur toxicité aiguë (test dit DL 50) est très variable selon les organismes (daphnie, algues, poissons etc.).

Leur toxicité chronique diffuse à long terme est encore mal connue.
Le risque est l’inhibition des enzymes essentielles pour la transmission de l’influx nerveux : les acétylcholinestérases.

En août 2000 un plan de réduction de l’utilisation des produits phytosanitaires a été lancé en France.


2. Les métaux et métalloïdes (Plomb, mercure, cadmium, arsenic etc.)

(voir page détaillée)

Origines :

  • Le mercure provient de la fabrication du chlore, de la métallurgie, des fongicides.
  • Le cadmium et le chrome proviennent, pour l’essentiel, des tanneries.
  • Les métaux lourds les plus toxiques dans l’eau sous forme de traces sont le mercure, le plomb, le cadmium ainsi que le métalloïde arsenic.

Ils subissent souvent une bioaccumulation dans les organismes.

Les principaux effets toxiques concernent le système nerveux, le sang, le saturnisme (Pb), les reins, la moelle osseuse. Certains sont cancérigènes à certaines doses ingérées ou inhalées.


3. Les substances minérales (nitrates, nitrites, phosphates, chlorures, sulfates, cyanures etc.)

(voir page détaillée)

Les nitrates :

La pollution par les nitrates provient de l’agriculture pour 70 % soit environ 400 000 tonnes d’excédents non absorbés, des collectivités locales pour 20 % et de l’industrie pour 10 %.
Les nitrates sont utilisés comme engrais et dans l’industrie alimentaire : additifs de nitrates de potassium (salpêtre).

Le nitrate n’est pas toxique en lui-même mais sa toxicité peut provenir de sa transformation dans l’organisme, en nitrites par les microorganismes dans l’intestin puis réagir avec les nombreuses amines qui transforment les nitrites en nitrosamines cancérigènes, à pH acide, par exemple dans l’estomac.
Par contre si un bébé absorbe trop de nitrates il risque la maladie bleue (méthémoglobinémie) car les nitrites passent dans le sang et gênent le transport d’oxygène vers les cellules ce qui peut conduire à la mort.

Les nitrates, comme les phosphates contribuent au phénomène d’eutrophisation, voir ci-dessus.

L’élimination des eaux chargées en nitrate peut s’effectuer par un procédé biologiques, ou échange d’ions, ou par osmose inverse, ou électrodialyse.

Les phosphates :

La pollution de l’eau par les phosphates a pour origine l’agriculture (engrais), l’industrie, les déjections humaines, les détergents (ils sont maintenant remplacés par des zéolithes).

Les phosphates contribuent au phénomène d’eutrophisation.

Les limites de concentrations dans l’eau potable sont mentionnées en annexe.