Le Pétrole

 

Avec 36,5 % de la consommation, le pétrole est la première source d'énergie dans le monde, bien que sa part de marché soit depuis 2001 en baisse au profit du charbon.

 

Sa densité énergétique en a fait la matière première des carburants qui alimentent les moyens de transports : avions, voitures, camions, bateaux…… Il est également utilisé dans le chauffage domestique et dans la production de chaleur dans l'industrie -- y compris pour la production d'électricité.

 

Sa fonction irremplaçable est d'être matière première pour la fabrication de nombreux produits chimiques: médicaments, matières plastiques, détergents, textiles artificiels…….

 

 

 

 

undefined

Les réserves prouvées sont de l’ordre de 140 milliards de tonnes, soit 40 ans de consommation au rythme actuel. Il faut noter que les techniques d’exploitation actuelles ne permettent de récupérer que 30 à 35 % du pétrole en gisement: Environ 2/3 des hydrocarbures découverts restent dans les gisements…

En outre, des «réserves ultimes» -produits pâteux, schistes bitumineux, sables asphaltiques- pourraient peut être doubler ces réserves en les portant à 300 milliards de tonnes. Mais l’extraction en est onéreuse et leur rendement énergétique très inférieur car leur transformation en hydrocarbures utilisables requiert de grandes quantités d’énergie. Des projets utilisant l'énergie nucléaire sont en cours d'évaluation.

 

 

 

Le pétrole est très mal réparti dans le monde:

 

Réserves prouvées de pétrole à fin 2006  (source : BP statistical review )

 

Le Moyen Orient représente plus des 2/3 des réserves mondiales.

L’accès au pétrole est ainsi un enjeu stratégique majeur pour tous les pays. C’est une source de tension internationale: moins nos économies seront tributaires du pétrole, moins nous nous exposerons à de graves crises.

C’est surtout la question des transports qui sera un élément important de l’avenir énergétique: Le pétrole bon marché a conduit à une économie mondiale très dépendante des transports fondés sur son utilisation. Sa raréfaction et la nécessité de lutter contre l’effet de serre impliquera à une échéance relativement proche de profonds changements (économies dans les transports routiers, limitation des transports individuels au profit de transports collectifs utilisant de l’électricité d’origine non fossile, développement de nouveaux modes de propulsion tels que l’hydrogène..).

 

Ces dernières années ont vu une augmentation sensible du prix du pétrole qui a atteint 100 dollars US par baril au début de 200_.

Ce niveau en lui-même mérite d'être relativisé, c'est, en dollars constants, celui atteint lors du premier choc pétrolier de 1974:

 

Evolution du prix du pétrole en $ par baril. (source: BP statistical review )

Cette situation de pétrole cher devrait de l'avis de tous les experts, s'installer dans la durée, contrairement a ce qui s'est passé précédemment.

 

En résumé :

 AVANTAGES
  • Densité énergétique le rendant bien adapté pour les transports.
  • Facile à utiliser et à stocker
  • Matière première de la pétrochimie
 INCONVÉNIENTS
  • Ressource essentielle très mal répartie à la surface du globe
  • Volatilité et instabilité des prix
  • Réserves connues limitées
  • Rejets de polluants dans l’atmosphère
  • Emission de gaz à effets de serre (CO2) : 20 kg de carbone/ gigajoule

 

Dans le document "Pétrole mon amour du 07 05 14" écrit par Michel Gay, on trouvera un éclairage récent de la problématique mondiale en matière de pétrole.