Le réacteur REP 1400 Mégawatts

"Le Palier N4"

 

Index
Description du réacteur:

  - Le cœur

  - La cuve

  - Les pompes primaires

  - Les générateurs de vapeur

  - Les Turbo-alternateurs

  - Contrôle et sûreté

Remarque générale

 

Description du réacteur de 1400 MW

Ce palier a été lancé en avant projet dès 1982, à l’issue d’une DUP (déclaration d’utilité publique) obtenue en 1979, comme l’élément de base de la suite du programme français pour le remplacement à terme des plus anciennes tranches REP. L’optimisation portait sur

 

A venir

 

 

 

Centrale de Civeaux ou chooz 2 réacteurs (1450MW)

la sûreté, l’ingénierie d’ensemble, le rendement thermique et la gestion du combustible. Quatre tranches ont été ainsi réalisées de 1984 à 1997 et installées à CHOOZ B (deux tranches) puis CIVEAUX. Les innovations techniques étaient importantes et ont justifié des mises à niveau des quatre tranches à la fin des essais, de 1999 à 2002.

Les dernières modifications s’échelonneront pendant les arrêts de tranche de 2005 à2007, soit 20 ans après la fin de l’avant projet. Ceci démontre, si nécessaire, le temps qu’il faut prévoir entre un avant-projet nucléaire innovant et la réalisation d’une série industrielle. Ce sujet sera évoqué dans le chapitre dédié au réacteur EPR, dont la conception a repris des résultats de l’expérience du palier N4.

Le cœur

Pour optimiser la puissance et les marges de fonctionnement du réacteur, la puissance du cœur est augmentée par rapport au REP 1300 :

  • par le nombre d’assemblages (205 au lieu de 193) qui sont identiques aux assemblages du REP 1300.
  • par la puissance linéique des crayons, ce qui conduit à l’augmentation de débit dans le cœur.

Deux régimes de puissance sont prévus selon que la tranche est en base ou en suivi du réseau, le pilotage du cœur en étant modifié :

  • en base : 4270 MWth. pour 1450 Mwe. (le REP 1300 produit 3817 MWth.)
  • en suivi de réseau : 4056 MWth. pour 1375 MWe.

 

La cuve

La principale modification est le diamètre, porté à 4,65 m.

 

Pompes primaires

Pour refroidir ce nouveau cœur, il faut des pompes plus puissantes. Les pompes sont d’une conception nouvelle : leur rendement est amélioré et leur niveau vibratoire réduit.

 

Générateurs de vapeur (GV)

Pour améliorer le rendement thermodynamique de la tranche, on a recherché l’obtention de meilleurs paramètres de la vapeur en sortie de GV. Ainsi leur conception est entièrement revue pour gagner en taille et en résistance à la corrosion.

 

Turbo-alternateur

La puissance élevée du cœur a conduit à revoir la conception de la turbine. Le nouveau concept passe une puissance supérieure dans une turbine plus courte et donc plus légère.

 

Contrôle et sûreté

L’emploi de l’informatique dans le pilotage du cœur et des composants permet un gain de puissance avec une sûreté améliorée.
Le nouveau concept d’enceinte étanche à double paroi de béton haute performance améliore le confinement en cas d’accident majeur.


Remarque générale

L’ampleur des améliorations par rapport aux concepts ayant précédé ce palier N4 explique le temps passé aux nombreuses mise à niveau qui ont suivi les démarrages successifs des quatre tranches. Le bénéfice de ces travaux profitera aussi au projet EPR. (voir autre page)